L’étape 7 en images

L’étape 7 en images

📸 Retour en images sur l’étape 7 (étape du 09/01) que Jean-Claude et Jérôme ont affronté.

Un petit résumé de l’étape par Jean-Claude et Jérôme :
Dimanche départ de la liaison pour l’étape 7. La veille, on nous annonce un départ à 10h03. Au retour du petit déjeuner on apprend que le départ a été avancé à 9h39. Un petit coup de stress, on se prépare à toute vitesse, Jérôme ne retrouve plus son hans, on apprendra après le départ que les mécaniciens ne l’ont pas mis dans le bon véhicule. Il doit prendre un autre hans et un autre casque. On pointe juste à l’heure. Petit problème de radio avec le nouveau casque de Jérôme, je l’entends bien mais lui ne m’entend presque pas. On fera avec. Ça démarre mal.

Après 210 kms de liaison on part pour une spéciale de 402 kms. La première partie se passe nickel, la piste est rapide avec un peu de poussière. Sur un waypoint compliqué ça jardine pas mal mais Jérôme ne tombe pas dans le piège et trouve le waypoint du premier coup. Au même endroit 2 SSV se percutent violemment de face en recherchant le waypoint. À la fin de cette première partie de spéciale on est classé 19. Ensuite ça se complique, on va perdre beaucoup de temps pour trouver 2 waypoints et on n’est pas les seuls à tourner en rond. On traverse des vallées sablonneuses encaissées entre des montagnes et là on découvre le fech-fech. Un sable très très fin qui reste en suspension dans l’air quand on roule dessus. On a l’impression de rouler dans le brouillard, la visibilité est très réduite et la navigation compliquée sans point de repère. À cela s’ajoute un soleil en phase descendante et de face, on se dirige plein ouest. On roule au cap et on serre les fesses pour ne pas taper une pierre ou prendre la mauvaise piste. Heureusement ces passages sont intercalés par des dunes où on retrouve du visuel.

Encore une fois beaucoup de casse le long de la piste et dans les dunes. Les 80 derniers kms se feront de nuit, dans le fech-fech et sur une piste défoncée, un vrai bonheur … On réussit malgré tout à repasser quelques concurrents en galère comme nous. Au final on termine 23 de la spéciale, notre meilleur résultat à ce jour et on est 26 au général dans notre catégorie. C’était l’étape la plus dure depuis le départ. Les 97 kms de liaison se sont bien passés. Un bilan positif, pas de crevaison et pas de soucis mécaniques. Maintenant douche, repas et au lit.

1 Comment

  1. 23e sur une étape du Dakar, c’est un peu la classe…
    Impressionnant

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers posts

315419001_5789161927809733_6400971730926421160_n
313407565_5747161442009782_4170880146717030408_n
cb4cd
photos_1A-04