L’étape 8 en images

L’étape 8 en images

📸 Retour en images sur l’étape 8 (étape du 10/01) que Jean-Claude et Jérôme ont affronté. En bonus, quelques photos de l’arrivée des pilotes à la spéciale 🤩

Un petit résumé de l’étape par Jean-Claude et Jérôme :
Départ à 9h18 pour la liaison de l’étape 8, la plus longue du rallye et annoncée comme la plus difficile. On est prévenu.

Pour une fois aucune anecdote avant le départ. Après 168 kms on arrive à la spéciale et on part pour 190 kms avant la neutralisation. On navigue dans des paysages magnifiques entre des montagnes avant d’arriver sur un secteur de dunes sur 100 kms environ. C’est magnifique par contre le sable est sec et fluide. La moindre erreur et c’est le tancage. Il faut choisir la bonne trajectoire, on échange beaucoup avec Jérôme. On réussira à passer partout même les dunes de niveau 3. Ce ne sera pas le cas de tout le monde.

Mon copilote assure en navigation comme à son habitude. À 5 kms de la neutralisation, on tombe sur un Zéphyr de PH Sport, ce sont nos potes, Lionnel et Christophe. On s’arrête pour les tracter, aucun concurrent ne s’était arrêté avant. Nous sommes leur sauveur et ils nous doivent une fière chandelle. L’inconvénient c’est que l’on se fait redoubler et que l’on peine à les tracter dans le sable. Après la neutralisation, on repart à fond pour 205 kms de spéciale et on redouble petit à petit les mêmes concurrents. Dans une zone trialisante, juste après un dépassement et avec le soleil de face, je le fais surprendre et je tape une grosse pierre avec la roue avant droite. Il nous reste 50 kms à faire sur des pistes sablonneuses. Au fil des kms, la roue perd de la pression et la conduite devient plus compliqué. À 15 kms de l’arrivée, on est forcé de s’arrêter pour changer la roue, le pneu est déchiqueté. Le temps du remplacement, les mêmes nous redoublent.

Le décor de la fin de la spéciale est très beau. On terminera 22 de la spéciale et on remonte de la place 26 à la 22 au général. Il y avait une coquille dans le général de la veille, on n’était pas 23 mais 26. On a donc repris 4 places.

À l’arrivée on fait quelques photos et on s’aperçoit que notre radiateur fuit. Heureusement notre assistance se trouve à quelques kms, en 15 mn il règle le problème pour pouvoir rentrer. La journée n’est pas terminée, il reste 270 kms de liaison dont 70 kms sur une piste poussiéreuse et de nuit. On arrivera au bivouac sans encombre à 21h. 38 concurrents ne termineront pas l’étape et une cinquantaine sont rentrés très tard. Le bilan de la journée est plutôt positif.

1 Comment

  1. Les st Bernard des sables !!:-)
    et ça leur réussi en plus.
    22e ! ça ne plaisante pas.

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers posts

315419001_5789161927809733_6400971730926421160_n
313407565_5747161442009782_4170880146717030408_n
cb4cd
photos_1A-04